L’avantage d’utiliser un CMS collaboratif c’est de pouvoir travailler à plusieurs pour écrire des articles sur son blog ou modifier les pages de son site. Pour cela les CMS utilisent un système de rôle d’utilisateur pour accorder des privilèges aux personnes qui vont éditer le site. Avec un tel système les contenus sont donc soumis à validation avant d’être publiés en ligne. WordPress utilise son propre système d’utilisateur que nous allons détailler dans cet article.

1. Différence entre page et article

Dans WordPress il existe 2 grands types de contenu rédactionnel que vous pouvez créer et qui sont les pages et les articles. Ces contenus permettent de créer une page web avec une url unique mais il y a des différences à savoir avant d’expliquer les rôles de chaque utilisateur. Les pages comme les articles ont un système de catégorie bien distinct afin de regrouper votre contenu.

Les pages

Une page représente le contenu principal qui n’est pas lié à un fil d’actualité, une annonce ou à des nouveautés. Elles représentent la structure même de votre site vitrine. Elles peuvent présenter un service, un produit ou une page contact. Elles n’ont pas pour rôle d’apporter du contenu complémentaire à votre site comme le sont les articles. Vous pouvez lire notre article sur l’arborescence d’un site Internet pour mieux comprendre comment structurer vos pages.

Les articles

Mise à part si vous tenez un site Internet entièrement au format blog, les articles représentent du contenu complémentaire pour votre site vitrine. Ils permettent d’ajouter de l’actualité, des nouveautés, des recherches, des points de vue, des didacticiels, etc… Aujourd’hui ce contenu est très important pour le référencement car ça ajoute du contenu lié sémantiquement à votre activité et cela permet de créer du trafic supplémentaire si les articles sont pertinents.

img_article-wordpress
Ajouter du contenu dans WordPress avec l’éditeur Gutenberg

2. Le rôle administrateur

L’administrateur est le rôle par défaut attribué à celui qui installe le CMS. Il est donc obligatoire d’avoir au moins un administrateur pour gérer un site WordPress. Ce rôle permet d’accéder à toutes les fonctionnalités du site : les mises à jour, l’édition des articles ou des pages, la gestion des médias et les réglages du système. Il peut donc créer de nouveaux utilisateurs et leur attribuer des rôles particuliers.

En plus de pouvoir publier des articles et des pages, l’administrateur a un contrôle total sur tout le contenu rédactionnel des autres utilisateurs. Il peut modifier ou supprimer du contenu d’un autre utilisateur et il a le privilège de publier les articles des utilisateurs ayant le rôle contributeur. Il peut gérer les catégories et les étiquettes pour classer les pages et les articles dans des rubriques et modérer les commentaires.

Veillez à bien sécuriser ce compte pour éviter toute intrusion dans le système. En effet si une personne accède au back office avec le rôle administrateur il peut effacer tout votre contenu.


3. Le rôle éditeur

Le rôle éditeur permet à l’utilisateur de gérer le contenu rédactionnel du site aussi bien au niveau des pages que des articles. Il peut modifier ou supprimer le contenu des autres utilisateurs et même d’un administrateur et gérer les commentaires. C’est donc un rôle bénéficiant de privilèges très important. Cependant il n’a pas accès à toutes les fonctionnalités du back office. Il ne peut pas mettre à jour le site, ni créer d’autres utilisateurs ou gérer les plugins.

Comme pour l’administrateur, l’éditeur peut gérer les médias et les catégories. C’est un rôle à attribuer à une personne qui va être en charge de votre contenu rédactionnel.

Les différents rôles utilisateur sur WordPress
Élaborer votre contenu rédactionnel de façon collaborative

4. Le rôle auteur

Comme son nom l’indique le rôle auteur est axé sur la création d’articles pour votre site. C’est un rôle beaucoup plus restreint que le précédent car il ne peut gérer seulement que ses propres articles. De ce fait il ne peut pas supprimer ou modifier les articles des autres utilisateurs ni gérer les catégories ou les étiquettes. Il peut ajouter des médias et gérer les commentaires seulement sur ses articles.

Avec ce rôle un auteur peut publier directement du contenu dans le blog de votre site. Il n’est pas nécessaire de valider ses articles. Ce rôle convient bien à un rédacteur externe par exemple.


5. Le rôle contributeur

Encore plus restreint le rôle contributeur permet de gérer des articles mais sans les publier. C’est au rôle de l’administrateur de valider et de publier un article écrit par un contributeur. Avec ce rôle le contributeur ne peut pas gérer les catégories ni ajouter un média. Il n’a pas la possibilité de modifier un article d’un autre utilisateur ni ses propres articles si ces derniers sont publiés.

Avec ce rôle le contributeur peut écrire des articles mais il ne peut pas les publier. Si vous souhaitez avoir un contrôle total sur les articles de votre blog préférez le rôle contributeur a celui d’auteur.


6. Le rôle abonné

Le rôle abonné est réservé aux systèmes des commentaires si vous les avez activé. Pour accepter un commentaire sur un article vous avez la possibilité de forcer l’utilisateur à créer un compte ayant le rôle abonné. Avec ce compte le visiteur peut recevoir des notifications lors de la publication d’un nouvel article et laisser des commentaires. Ce n’est donc pas un rôle pour la gestion de votre contenu rédactionnel.


Si vous avez besoin d’informations complémentaires vous pouvez vous référer au support de WordPress sur la page des rôles utilisateur et de leurs fonctions.